Faculté Libre d'Astrologie de Paris (FLAP)

Le but de ce blog est lié à la création en 1975 du Mouvement Astrologique Universitaire (MAU) . Il sera donc question des passerelles entre Astrologie et Université mais aussi des tentatives de constituer des enseignements astrologiques.
Constatant les lacunes des astrologues dans le domaine des
sciences sociales (hommes et femmes, structures
nationales et supranationales etc), la FLAP assurera à ses
étudiants des connaissances de première main et les plus
récentes qui leur serviront de socle pour appréhender
l'astrologie et en repenser les contours.
L'enseignement par le biais de vidéos est notre priorité. Cela
rejoint le phénoméne actuel du MOOC pratiqué désormais
par un grand nombre d'enseignants et qui ne se limite nullement à l'enregistrement des cours mais constitue un genre spécifique.
La Faculté Libre d'Astrologie de Paris est née la même année autour de trois femmes, Catherine Aubier, Jacqueline Belluc et Marielle Clavel (Garrel) qui constituent par leurs initiales ABC. Pendant 20 ans, des dizaines d'enseignants en astrologie se sont succédé, surfant sur une période de forte demande. Malheureusement, ces enseignements n'ont pas fait l'objet d'enregistrement. Nous accueillons dans ce blog divers enseignants comme on le faisait dans la tradition de la FLAP, de tous horizons, comme Didier Geslain, Jacky Alaïz, Daniel Cobbi, qui nous ont autorisé à filmer leurs interventions. Nous y a ajoutons, à titre de cours magistraux les exposés données à Bordeaux, depuis 2008, dans le cadre de l'Atelier d'Astrologique d'Aquitaine dirigé par Josette Bétaiolle. Nous accueillons également divers cours d'astrologie à l'instar de la chaîne astrologique Valérie d'Armandy sur You Tube
NB Les vidéos antérieures à 2013 ne sont plus en ligne sur ce blog. Elles ont été transférées sur la chaîne Jacques Halbronn YOU TUBE ou sur les Archives Vidéo de Teleprovidence


FAITES UN GESTE DE TEMPS EN TEMPS POUR NOS CHAINES ESOTERIQUES

Soutenez TELEPROVIDENCE. Si vous avez un compte PayPal, pensez à nous de temps en temps, Votre don servira à mieux renforcer les structures associatives qui sous-tendent le monde des praticiens du futur. C’est simple, notre compte c’est teleprovidence@yahoo,fr; Par exemple dix euro par trimestre, ce serait déjà sympa ! Chaque fois que vous trouvez une vidéo intéressante chez nous faites un geste, que ce soit tel ou tel de nos blogs ou de nos chaînes. . Chaque fois que votre vidéo vous fait mieux connaitre, ne nous oubliez pas. Mille petits gestes des uns et des autres, cela fait beaucoup. Vous pouvez aussi acheter des livres ésotériques à notre librairie en ligne sur Price Minister à VULCAINJH. (Catalogue en ligne avec les prix). Vous pouvez aussi nous aider en nous recommandant à des confrères pour que nous les filmions

Nous comptons sur vous

O2 04 14

JHB

06 60 75 52 48 teleprovidence@yahoo.fr


"Désormais, vous pouvez profiter de nos vidéos sur you tube en demandant simplement "teleprovidence"ou"Halbronn". Si certaines vidéos en venaient à manquer sur notre site, elles seront sur You Tube"

samedi 16 septembre 2017

jacques Halbronn Les conditions du discours scientifique relatif à la reconstitution de l'objet



Les conditions du discours scientifique relatif à la constitution et à la reconstitution de l’objet. Théorie générale


Présentation du projet
Par Jacques Halbronn


Le discours scientifique vise à décrire un objet donné. Mais cet objet comment se constitue-t-il et comment, éventuellement et préalablement, se reconstitue-t-il ? Or, la finalité du discours scientifique ne vise-t-elle pas précisément à répondre à de tels questionnements ?

Définition de l’Objet.
Notre propos visera d’abord à définir ce qui permet de dire qu’il y a objet, ce qui conduit à une métaphysique de l’objet. Qu’est-ce qui permet à quelque chose de devenir objet et faut-il des conditions particulières pour qu’il y en ait un ?
Selon nous, il y a de la « mort » dans l’objet, ou en tout cas l’objet est peu ou prou figé, « arrêté » à un certain moment pour pouvoir être observé et quand il y a mouvement, ce mouvement même est enfermé dans un processus qui n’est plus alors que répétitif.
Il y aurait ainsi du nécrologique dans l’application du discours scientifique.
Ce qui nous conduit à un autre thème, celui de la Technique comme palliatif, lié à une absence, à une disparition et donc à une forme de mort.
En fait, il y a une double mort  car cet objet peut se dégrader, se corrompre, se préter à des emplois qui ne correspondent pas à ce pour quoi il était initialement destiné et ce en l’absence, en l’éloignement, du point origine (auteur, contextualité)
Cette double problématique détermine notre plan : constitution et reconstitution, selon que se situe en amont ou en aval de l’émergence de l’objet en tant qu’objet. Le discours scientifique peine à éviter de se situer trop en amont ou trop en aval.
. S’il est trop en amont, l’objet est en quelque sorte « prématuré », à l’image d’un accouchement précipité et s’il est par trop en aval, l’objet est alors « déformé », « dévoyé », « défiguré » du fait du Temps écoulé, notamment dans le domaine des sciences de l’Homme où l’objet est confronté, a priori, à plus d’interférences que dans celui des sciences « dures », ce qui confère d’autant plus d’importance à la phase de « reconstitution » que nous affectons au Discours Scientifique..

I Constitution de l’objet
Nous distinguerons avant tout les situations où prévaut l’émetteur et celles où prévaut le récepteur, ce qui recouvre, peu ou prou, l’opposition sus nommée entre sciences de l’Homme et du Vivant et Sciences « dures ».
A Prédominance de l’émetteur
B Prédominance du récepteur
Actif et passif
Langue et langage.



II Reconstitution de l’objet
Dans ce second volet de notre travail, nous mettrons l’accent sur la nécessité de « toiletter » l’objet tel qu’il nous est parvenu avant de décider de la fonction initiale du dit objet, tout en évitant de réduire l’objet à ses sources et à ses composantes, ce qui serait remonter trop en amont.
L’on peut certes étudier les transformations subies, en aval, par le dit objet mais cela ne peut se faire que si le point de départ a été cerné.
Nous nous proposons d’illlustrer notre propos dans le champ linguistique.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire